Plus rien à perdre, de David Fournier

Je préfère ne pas sortir avec le van en plein jour. Et puis c’est mon véhicule de « justicier », Batman aussi laisse sa Batmobile au garage en journée.

Les nerfs à fleur de mots !

Miami, 2018
Le hasard a mis l’un de ces salauds sur ma route.
Je me suis juré de tous les éliminer.
Un par un.
Si les flics me chopent, ce sera la chaise électrique ou l’injection létale.
Je ne sais pas quel sera mon choix si l’on me pose un jour la question.
Cela dit, je n’en ai plus rien à foutre… Je suis déjà mort il y a cinq ans.

Se lancer dans l’écriture n’est pas chose facile. Il faut choisir le bon thème, trouver son style, remettre le travail sur le métier, encore et encore, avant de s’offrir à son lectorat.

Avec ce premier roman, David m’a surprise. Certes le thème est vu et revu en littérature noire: la vengeance, mais il a su se l’approprier et en faire quelque chose qui lui ressemble. L’écriture est comme lui, nerveuse. Cela est sans doute lié aux litres de café que l’auteur et son héros ingurgitent au cours de la journée… Alors oui, il y a quelques petits couacs et le final est trop chargé en testostérone pour moi, pourtant, j’ai été scotchée et agréablement surprise par cette lecture.


Tout d’abord, il y a une très belle évolution dans la plume de l’auteur. Pour avoir lu la nouvelle qu’il a présenté au concours d’un groupe facebook, la progression est bluffante. Ensuite, ce roman regorge d’émotions. On y sent la douleur de Marshall, son amour pour sa famille. Il y a une forme d’urgence qui se ressent dans le rythme de l’intrigue. C’est une pierre brute qui ne demande qu’à être taillée pour révéler une plume plus affirmée.


Pas de coup de cœur mais une belle surprise. David Fournier est un jeune auteur à encourager.


Si vous cherchez un roman vif, une intrigue rythmée et une bonne dose de testostérone façon blockbuster américain, servez-vous un café et découvrez Plus rien à perdre.

Plus rien à perdre, de David Fournier. Autoédition. Janvier 2021.


2 réflexions sur “Plus rien à perdre, de David Fournier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s