Intouchable, de Jean-Christophe Portes

L’enterrement de Manon nous a séparés un peu plus. J’ai repris mon travail aux Délices de la côte, les filles me regardaient comme une extraterrestre, elles auraient voulu dire quelque chose, faire quelque chose mais je ne voulais rien d’elles ni de personne, surtout pas de leur pitié. Michel a pioché dans les dernières économies pour m’emmener à Venise, ce qu’on avait toujours voulu faire, mais ce n’était plus qu’un voyage d’adieu. Et si nous avons parfois ri c’était à propos du passé, il ne nous restait que ça de commun.

Et vous, qu’auriez-vous fait à sa place ?

Dix ans après la mort de sa fille Manon, Anne croise l’homme qu’elle soupçonne de l’avoir tuée, le Docteur Simon Bonnamy. Ce dernier est un médecin respectable au-dessus de tout soupçon. Dévorée par les remords et l’esprit de vengeance, Anne se lance dans une enquête sur le docteur Bonnamy. Le duel qui s’engage risque de les mener tous les deux aux confins de la folie et de l’enfer.

Jean-Christophe Portes est un touche à tout. Il est l’un de ces rares auteurs capables d’écrire de tout. Du roman policier historique, au roman d’aventure, en passant par un document aussi savoureux qu’un bon livre il s’invite aujourd’hui dans le thriller et le fait avec brio.

Ecrit à la première personne du singulier et au présent, une forme que j’apprécie particulièrement, ce roman a été, pour ma part une véritable immersion dans le calvaire d’une mère, mais aussi dans la tête d’un personnage absolument infame, le Docteur Simon Bonnamy. Que vous dire des émotions ressenties…J’ai vécu la détresse d’Anne, étreinte par sa douleur mais aussi sa combativité pour faire toute la lumière sur la mort de sa fille mais aussi de celles de tant d’autres victimes. J’ai été révulsée par le détestable et énigmatique Simon Bonnamy.

Jean-Christophe nous offre la puissance de l’instinct maternel, son regard sur les ravages que cause la perte d’un enfant. Il parle, sans pudeur, et avec des mots très justes du deuil qui est une démarche individuelle, des vies volées par l’absence d’un seul être, de l’implosion des familles. Il parle aussi de la maltraitance sur les enfants, de ses conséquences sur ces adultes en devenir. Des sujets durs. Des sujets forts. Des sujets qui résonnent.

Le choix de construction qu’a fait l’auteur, les incursions dans l’esprit malade de Simon Bonnamy sont aussi intéressantes que glaçantes. On vit ce livre autant qu’on le lit, et en le refermant, une question : qu’auriez-vous fait à la place de Anne Leclerc ?

Outre l’intrigue machiavélique, une chose effraie : la véracité de telles pratiques. Comme le mentionne Jean-Christophe Portes au début du roman, il s’est inspiré de faits réels et je dois bien avouer que si je connaissais les anges de la mort, jamais je n’aurais imaginé que des médecins, à qui l’on confie nos vies, pouvaient être aussi des tueurs impitoyables…

Un rythme qui monte crescendo, un style percutant, une construction intelligente et une fin qui vous laissera KO. Intouchable est un thriller glaçant et il marque l’entrée fracassante de Jean-Christophe Portes dans un genre qu’il n’avait pas encore exploré.

Intouchable, de Jean-Christophe Portes, publié le 03 février 2021 chez City Edition.


8 réflexions sur “Intouchable, de Jean-Christophe Portes

    1. Avec plaisir ma Ge 💖
      Oui la palette s’est étoffée et cette construction, avec les dialogues aussi, les réflexions d’Anne dans les discussions…
      Un très belle réussite 🙂
      Bonne poursuite de lecture 😘

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s