Sous le parapluie d’Adélaïde, de Romain Puértolas

L’humain est un être qui, s’il n’aime pas souffrir, ne peut s’empêcher, lorsqu’il est triste, de se complaire dans sa tristesse, d’y barboter, de la vivre et la revivre, de remuer toujours plus profondément le couteau dans la plaie pour que cela fasse bien mal et prouver à quel point il est misérable.

Chronique d’un bon moment, sous un parapluie !

Rose Rivière, une jeune et jolie femme, a été étranglée le 25 décembre sur la place de la grande ville de M., au milieu de cinq cents personnes qui assistaient au spectacle de Noël.
Pourtant, personne n’a rien vu. De l’événement il ne reste qu’une photo en noir et blanc, prise par le journaliste local, où l’on voit deux mains noires encerclant le cou de Rose. Or, à cette époque, il n’y a qu’un noir à M. Celui-ci est vite incarcéré, mais son avocate, commise d’office, est persuadée de son innocence. Elle décide de tout faire pour la prouver, car il y a peut-être un unique témoin… qui était caché sous le parapluie d’Adélaïde…

Décalé, old school sont les premiers mots qui me viennent à l’esprit pour définir le dernier roman de Romain Puértolas. Une héroïne haute en couleurs, une ambiance à la Adèle Blanc-Sec, une enquête à la Elona Holmes (si vous ne l’avez pas vu, foncez !).

Une intrigue rondement menée, des pointes d’humour so british, la plume de l’auteur nous entraîne, pour notre plus grand bonheur, dans un univers bien à lui. Parfois cru, parfois naïf. J’ai adoré plonger dans ce terrier coloré comme Alice a plongé au Pays des Merveilles.

Pas de grand thème sociétal, mais une enquête que l’on se plait à tenter de résoudre. Romain Puértolas joue avec les codes, les a priori, les clichés et c’est avec un plaisir certain que je l’ai suivi d’impasses en fausses pistes jusqu’à un final savoureux.

Sous le parapluie d’Adélaïde, de Romain Puértolas, publié le 30 septembre 2020 aux éditions Albin Michel.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s