Danse danse montagne agile de Jean-François Léger

Hippolyte ne connut jamais précisément le message que ses deux manuscrits renfermaient. La curiosité s’était transformée en quête. Mais le mystère demeurait. Hippolyte comprit qu’il ne le percerait pas. Quoi qu’il fît, ses pendules avançaient maintenant de trois minutes. Hippolyte eut conscience qu’il vivait maintenant dans un autre temps. Il percevait autrement. Le changement était impalpable. La vibration du quotidien était simplement différente.

Chronique d’une lecture douloureuse

Pourquoi Hippolyte nous déshérite-il ? En quelques jours, les événements s’étaient enchaînés à une vitesse incroyable. Leur grand-père avait été hospitalisé brutalement, il était décédé, le notaire avait jeté un trouble dans la famille, les quatre petits-enfants s’étaient mis à ranger la maison, à découvrir une pièce tenue secrète, à trouver deux vieux manuscrits, à passer des heures à trier les documents, à partir en Provence puis à Grenade… Et ils étaient maintenant à Istanbul !… Qu’est-ce qui relie la création du monde, des chevaliers du Moyen-âge, un ouvrier typographe et ses petits-enfants ? Danse, danse, montagne agile est un roman d’apprentissage et de transmission qui fait se côtoyer l’astronomie et la musique, un voyage initiatique pour parvenir à un monde ignoré. Un long chemin vers le bonheur.

Dernière lecture dans le cadre du prix des auteurs inconnus 2019 et je termine avec la littérature blanche. Dans cette catégorie, j’avais, jusqu’alors, enchaîné les jolies découvertes mais avec Danse Danse Montagne agile, j’ai passé quelques heures douloureuses.

Si la quatrième de couverture est prometteuse et nous convie à un récit mêlant secrets, chevaliers, manuscrits anciens et création du monde, la lecture du roman est bien moins savoureuse…

Des tournures de phrases étranges, des dialogues trop nombreux et insipides, un style brouillon et désagréable avec des redondances régulières, des fautes de syntaxe, de concordance de temps ( « le soldats s’écroulaient sur le pont et finirent par somnoler » ), une construction alambiquée et des défauts de mise en page, j’ai lu ce roman dans la souffrance et je dois avouer que s’il n’avait pas fait parti des finalistes du prix, j’aurais abandonné.

L’ensemble de ces écueils m’ont empêché de m’imprégner de l’histoire et je suis restée sur leur bord de la route. Je ne me suis pas attachée aux personnages et j’ai été bien incapable d’apprécier cette lecture qui, pourtant, proposait un thème intéressant.

Danse danse montagne agile est pour ma part, un roman inachevé qui manque de corrections et de travail dans son ensemble.

J’ai rarement fait une chronique aussi négative, j’essaie le plus souvent de trouver des points positifs et d’être bienveillante, mais, pour ce roman, il m’est impossible de le faire. J’en suis désolée pour l’auteur.

Pour rappel, ce roman de Jean-François Léger, lu dans le cadre du Prix des auteurs inconnus, a été publié le 13 janvier 2019.

Lien facebook : https://www.facebook.com/prixdesauteursinconnus/

Lien insta: https://www.instagram.com/prixdesauteursinconnus/

Lien twitter: https://www.twitter.com/prixdesai


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s