Je ne t’oublie pas de Sébastien Didier

Il y avait, dans ces lieux mystiques chargés d’histoire et de croyance, une propension si puissante au calme et au recueillement qu’elle vous enveloppait dès votre arrivée tel un baume réparateur. Marc était loin d’être un croyant convaincu, encore moins pratiquant…Mais dans cette enceinte où la foi débordait des murs; il le sentait. Quelque chose de plus fort, de plus grand, qui transcendait l’esprit et clarifiait la voie du savoir et de l’acceptation

Chronique d’un roman captivant

Une disparition inexpliquée, un passé impossible à effacer… Le cauchemar ne fait que commencer. Un seul SMS aura suffi à faire basculer la vie de Marc Vasseur. Un SMS de rupture. Mais pourquoi sa femme quitterait-t-elle du jour au lendemain une famille et une vie en tous points idylliques?

Un an que ce livre m’attendait sagement dans ma pyramide à lire, et à la fin de ma lecture, je me suis demandée pourquoi j’avais attendu si longtemps avant de le lire !

Je ne t’oublie pas contient tous les ingrédients d’un très bon thriller:

Une intrigue aux secrets bien gardés,

Une montée en rythme,

Des chapitres courts,

Un style très addictif qui harponne le lecteur dès les premières lignes,

Et cerise sur le gâteau pour la gourmande que je suis, de nombreuses références musicales. Un procédé dont je suis friande.

Le tout est savamment monté par Sébastien Didier pour que la mayonnaise prenne, et quelle mayonnaise ! Une fois les doigts dans le pot, vous êtes êtes piégés et ce jusqu’aux dernières lignes.

Du côté des personnages, là encore, c’est un sans faute pour moi. Ils sont bien brossés, tant dans leurs douleurs que dans leur noirceur. On s’ attache aux victimes autant que l’on déteste les bourreaux, allant jusqu’à ressentir de l’aversion et une furieuse envie de plonger entre les pages pour leur régler nous même leur compte. La palette d’émotions utilisée par l’auteur est telle que j’ai été cueillie à de nombreuses reprises à la pointe du menton, sonnée, souffle coupé.

Pour un premier roman, l’essai est transformé ! Un thriller qui m’a laissé groggy sur mon transat et qui fait entrer Sébastien Didier dans le cercle des jeunes auteurs à suivre de près.

Je ne t’oublie pas , de Sébastien Didier, réédité par Hugo Poche le 22 mai 2019.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s