Retour de service de John La Carré

Parfois nous sommes des salauds, parfois nous sommes de bons Samaritains, parfois nous sommes à côté de la plaque.

Chronique d’une longue attente

À quarante-sept ans, Nat, vétéran des services de renseignement britanniques, est de retour à Londres auprès de Prue, son épouse et alliée inconditionnelle. Il pressent que ses jours comme agent de terrain sont comptés. Mais avec la menace grandissante venue de Moscou, le Service lui offre une dernière mission : diriger le Refuge, une sous-station du département Russie où végète une clique d’espions décatis. À l’exception de Florence, jeune et brillante recrue, qui surveille de près les agissements suspects d’un oligarque ukrainien.

Je n’avais jamais lu John le Carré et je dois bien avouer que ce roman ne m’a pas donné envie de le découvrir davantage. Bien que ce soit un auteur reconnu dans le domaine de l’espionnage et que l’on ne peut nier qu’il s’agisse d’un expert du genre, ma lecture fut longue, vraiment très longue.

Dans un style très suranné et classieux, John le Carré nous présente le tiercé perdant : Brexit, Trump, Poutine, mais jamais il ne m’a accroché dans son analyse. Les phrases longues, trop longues (c’est une constante de cette chronique), riches en juxtapositions, ont considérablement cassé le peu de rythme existant. De même, les digressions, nombreuses m’ont achevées.

Je n’ai rien ressenti à l’endroit des personnages. Poussiéreux et tristes, ils ont manqué de lumière. Si Londres est réputée pour être une ville grise, le flegme et la classe britanique l’illumine généralement, mais pas ici.

J’ai sorti les rames et attaqué la falaise, espérant que l’intrigue me transporte, ou que l’un des personnages me fasse entrer dans cet univers. J’ai attendu, attendu et… rien n’est venu.

Certes les romans d’espionnages ne constituent pas la majorité des livres de ma bibliothèque, pour autant j’ai été séduite par d’autres auteurs du genre. Question de génération ou simplement de goût ? Dans tous les cas, je n’ai pas aimé ce roman.

Si John le Carré est un auteur mondialement connu dans le domaine, notre rencontre m’a fait l’effet d’un pétard mouillé.

Retour de service, de John le Carré, paru le 28 mai 2020.


8 réflexions sur “Retour de service de John La Carré

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s