Le tueur de l’ombre de Claire Favan.

A cet instant précis, ses dernières résistances volèrent en éclats. Dans son esprit, il n’y avait plus que cette pulsion monstrueuse à satisfaire en compagnie de cet homme-là. Et rien ne pourrait se mettre en travers de son désir, rien. Pas même le danger.

Chronique à deux voix pour un essai transformé

Pour cette chronique, je fais le choix de ne pas vous livrer la quatrième de couverture. Le tueur de l’ombre étant le second tome du diptyque qu’il forme avec Le tueur intime. Citer le résumé ou vous en faire un moi-même gâcherait la découverte du premier opus et ce serait bien dommage!

Après la LC du Tueur intime , Marc, lecteur addict aux thrillers, membre actif du groupe facebook Thriller et Vous , et moi, avons décidé de nous plonger sans attendre dans le second volet de ce que certains nomment une « duologie » (j’avoue, j’ai une préférence pour diptyque).

Voici donc une nouveauté du blog et la première chronique à deux voix 🙂

La sonnerie du téléphone de Marc le sort de son demi-sommeil. Rape me… Il a choisi cette sonnerie après avoir lu le diptyque de Claire Favan, histoire d’être en accord avec l’ambiance des romans.

Ce doit être Ophélie. Ils devaient s’appeler pour faire le point sur leur lecture commune, Le tueur de l’ombre. Il décroche, sortant des limbes, entre réveil et sommeil…

Ophélie est toute énervée !

– Brrrr certaines scènes m’ont fait frissonner et donné la nausée !

Il rit.

– C’est vrai que Claire est allée très loin dans les tortures, mais elles sont nécessaires et jamais gratuites.

L’un et l’autre conviennent que l’auteur est monté d’un cran dans les sévices infligés aux victimes, tout comme dans la psychologie des personnages présents dans les deux tomes, surtout sur celle des tueurs en série. Manipulation mentale, avilissement, asservissement, contrôle… La panoplie complète !

Ils s’accordent également sur l’intrigue, remarquablement construite, qui les a promenés tout au long de la lecture, ayant parfois du mal à ne pas perdre le fil d’Ariane:

– Je n’ai rien venu venir, un vrai labyrinthe, elle nous mène par le bout du nez, d’impasses en chemins de traverses.

Ophélie plussoie

– Oui, la construction est remarquable. Un vrai thriller à l’américaine. Claire n’a vraiment rien à envier aux maîtres du genre, elle a fait une entrée fracassante dans l’univers du noir avec cette duologie.

Toutefois, les deux lecteurs regrettent que la psychologie de certains personnages, nouveaux, n’ait pas été un peu plus développée, de même que la présence de certains clichés (relations entre personnages trop prévisibles). D’ailleurs, Marc a été déçu sur un point précis, il hésite à le révéler… Qu’ils sont exigeants ces accros de littérature noire !

– L’un des personnages reste pour moi un peu trop effacé dans l’enquête par rapport au premier opus.

– Enfin ce bémol n’est qu’un détail vu la qualité de ce roman.

Marc murmure un oui, avant d’enchaîner, avec emballement sur la qualité de plume, le rythme intense qu’a impulsé Claire Favan, le rendant complètement associable et incapable de sortir de ce roman, ne serait-ce que pour aller travailler. Ce qu’Ophélie s’empresse de confirmer. De son côté, confinée, elle n’a pas quitté son plaid tout au long de cette lecture. A peine a-t-elle pris le temps de se faire un thé.

– Je pense que je retrouverai rapidement la plume de Claire, termine Marc.

– Moi aussi, acquiesce Ophélie. D’ailleurs, son dernier roman, Les cicatrices, est sorti le 04 mars 2020 chez Harper Collins.

Sur ce sympathique échange, et cette lecture commune réussie, les deux amis raccrochent, non sans se promettre de renouveler l’expérience LC dans quelques temps.

Le tueur de l’ombre, version Pocket, paru le 13 mars 2014.

Merci à Marc, mon binôme sur cette LC

4 réflexions sur “Le tueur de l’ombre de Claire Favan.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s