Le tueur intime de Claire Favan.

Elle ne souhaitait plus que mourir, et pourtant son cerveau avait parfaitement enregistré le fait que rien de ce qu’il lui avait fait subir jusqu’à présent ne pouvait la tuer. Rien. Il y avait veillé avec une attention toute particulière. Elle n’était qu’un instrument entre ses mains dont il tirait des notes de souffrance d’une pureté cristalline.

Chronique d’un premier roman qui laissait présager d’un grand talent.

Attention ce roman n’est pas à mettre entre toutes les mains. Vous allez entrer dans la tête du tueur… et avec Will Edwards vous n’en sortirez pas indemne. On vous aura prévenu ! À quinze ans, Will a déjà conscience de sa différence. Solitaire, maltraité, il jette son dévolu sur une de ses camarades de classe. Ce qui n’aurait dû rester qu’une banale amourette devient une véritable obsession pour celui qui se révèle déjà comme un prédateur redoutable. Car Will est un tueur en série en devenir qui se construit pas à pas…

Ce roman de Claire Favan était dans ma PAL depuis longtemps. C’est à l’occasion d’une LC (lecture commune) avec plusieurs abonnés de Delphine, du blog Mes évasions livresques que j’ai enfin découvert le premier livre, publié, de Claire (et ce juste avant de découvrir sa suite, Le tueur de l’ombre dont je vous parle très vite) .

Dès le départ, j’ai été happée par le style de cette grande dame du noir. Sur ce premier roman, elle avait déjà trouvé le truc pour rendre son lecteur accro ! Alors tout n’est pas parfait, il m’a manqué, chez un personnage en particulier, un peu plus de profondeur quant à sa psychologie. J’ai relevé également quelques clichés, toutefois, j’ai toujours gardé en tête que c’était une première publication, d’autant que le rythme imposé par Claire fait rapidement oublier les petites choses qui ont pu faire tiquer la lectrice exigeante que je suis.

Divisé en trois parties, ce thriller nous plonge dans la tête d’un tueur en série. Sa naissance, son évolution, et sur ce point, aucune approximation. L’auteur pousse l’aspect psychologique très loin, me bluffant dans la mesure où Claire n’a pas fait d’étude particulière sur le sujet. C’est instinctif chez elle, et quel instinct ! Je dois même vous avouer que j’ai eu de l’empathie pour Will. Les blessures de son enfance, ce qui a conduit ce petit garçon à devenir un personnage abject… J’ai ressenti sa souffrance, pleuré la perte de son innocence.

Une fois n’est pas coutume, l’auteur place son intrigue aux Etats-Unis et c’est donc le FBI qui enquête avec des personnages bien construits. Des agents humains, pas de super-héros, des profilers pointilleux qui manquent parfois d’humilité, les rendant pleinement palpables. Quelques petits défauts ici encore mais rien qui ne mette en péril le plaisir de la lecture.

Violences conjugales, emprise mentale, fascination, peur, sont au cœur de ce premier tome d’un diptyque qui vous emmènera dans les tréfonds de la noirceur humaine…

Attention, quelques scènes peuvent heurter… Pas d’hémoglobine pour l’hémoglobine, des passages nécessaires à l’intrigue, mais si bien relatés qu’ils peuvent donner des nausées…

Si vous cherchez un bon thriller psychologique pour frémir sous votre plaid, votre couette ou allongé sur votre bain de soleil, je ne peux que vous recommander de découvrir la plume acérée et captivante de Claire Favan.

Vous pouvez retrouver l’avis de Delphine, ici.

Le tueur intime de Claire Favan, réédité chez Pocket.


5 réflexions sur “Le tueur intime de Claire Favan.

Répondre à Nath - Mes Lectures du Dimanche Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s