Madame B, de Sandrine Destombes

Là-bas, en Lombardie, ils n’étaient pas riches mais ils étaient chez eux. Les terrils du Nord de la France ne pourraient jamais remplacer leurs collines, pourtant ce n’était pas ce qui le blessait. Sa mère avait perdu le sourire. Ce sourire qui avait toujours illuminé leur quotidien. Elle demandait à Adriano de parler à voix basse lorsqu’il s’exprimait en italien, lui reprochait de ne pas s’intégrer. Lui qui avait toujours été sa fierté avait l’impression désormais de l’embarrasser. Pour toutes ces raisons et tant d’autres, Adriano avait grandi avec le sentiment de n’être plus à sa place nulle part.

Chronique d’une réconciliation

Blanche Barjac, Madame B, est nettoyeur de profession. Malfaiteurs, tueurs à gages et meurtriers, tous font appel à elle pour qu’il ne reste plus une trace de leurs crimes et délits. Après plusieurs années passées à s’imposer dans ce monde d’hommes, Blanche est devenue une professionnelle respectée dans ce milieu si particulier. Digne héritière de son beau- père qui l’a formée, elle est reconnue pour son efficacité, sa discrétion et son savoir-faire.
Si après chacune de ses interventions Madame B garde un indice comme « assurance-vie », elle n’est pas la seule à accumuler les preuves compromettantes.
En menant l’enquête sur le maître-chanteur qui la persécute et la fait douter chaque jour un peu plus de sa santé mentale, Blanche revient sur son passé et réalise que malgré les nettoyages, toutes les taches ne sont pas effacées. Et que chaque acte entraîne des conséquences.

Ce n’est pas un secret, je n’avais pas particulièrement accroché au précédent roman de Sandrine Destombes, pour autant, j’avais hâte de lire celui-ci, sachant que Sandrine en avait sous la pédale et je n’ai pas été déçue !

Avec un style épuré et diablement addictif, l’auteur nous entraîne dans un labyrinthe où les hypothèses se heurtent à des impasses et des trompe-l’œil. Le lecteur n’en trouve la sortie qu’en toute fin de roman, une fin travaillée et qui ne laisse pas sur la faim !

Dans ce roman, Sandrine Destombes nous offre des personnages attachants, avec de la mâche. Des personnages surprenants aussi, tant dans leurs identités que dans leurs psychologies. Blanche Barjac, anti-héroïne et nettoyeur de profession, se révèle au fils des pages. Elle oscille entre une évidente fragilité et une détermination qui sera mise à rude épreuve. D’aucun la trouveront peut-être trop naïve, pour ma part, je l’ai trouvée touchante et guerrière. Adrian, la figure paternelle de Blanche se révèle quant à lui vecteur d’un hommage. Et là vous vous dîtes, mais que raconte-t-elle là ? A de nombreuses reprises, ce personnage évoque ses origines italiennes et la migration de sa famille pour le Nord de la France. Le travail dans les mines, la difficile intégration. C’est là que ce trouve l’hommage de Sandrine. Un hommage à ses propres racines. Un hommage qui s’insère à la perfection dans ce roman.

Il est difficile pour les auteurs de surprendre les grands lecteurs, surtout en termes de thriller. Sandrine Destombes, avec Madame B, a réussi ce pari. Elle nous livre une intrigue originale, sans fausse note dans un style simple mais diablement efficace. Pas de clichés, d’enquêteurs vus ou revus, d’histoire d’amour alambiquée, et pourtant tous les autres ingrédients sont là: la tension narrative, la traque, les cadavres, les rebondissements.

Je vous mets au défi de ne jamais lâcher le fil d’Ariane de ce labyrinthe de papier, de trouver la fin de ce roman avant les dernières pages le tout sans vous faire dévorer par le Minotaure.

Avec Madame B, oubliez Arnold Schwarzenegger, la testostérone, les gros muscles, l’hémoglobine en intraveineuse et découvrez Blanche, un nettoyeur pas comme les autres !

Madame B de Sandrine Destombes, paru le 05 mars 2020 chez Hugo Thriller.


6 réflexions sur “Madame B, de Sandrine Destombes

    1. Je n’avais vraiment pas accroché au précédent de Sandrine, j’avais été déçue. Mais là j’ai pris beaucoup de plaisir et je l’ai beaucoup aimé.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s